ENGIE en Afrique du Sud

Bureau régional d’ENGIE Afrique pour l’Afrique Australe : Johannesbourg

Le contexte sud-africain

Avec 52 millions d’habitants, un PIB estimé à 350 milliards de dollars, comptant pour plus de 25 % du PIB de l’Afrique sub-saharienne, l’Afrique du Sud est la 2e économie d’Afrique après le Nigeria. Sur le plan énergétique, le pays est le plus grand marché de l’électricité en Afrique, avec une capacité électrique installée de plus de 45 GW, mais il doit toujours faire face à des problèmes de sous-production. Près de 25 % de la population du pays n’a pas accès à l’électricité et le réseau de distribution souffre de sous-capacités, exposant le pays et notamment les industriels à des risques de délestages fréquents. Dans sa contribution pour la COP21 en vue d’assurer la transition énergétique, l’Afrique du Sud a par ailleurs réaffirmé l’engagement pris à Copenhague de réduire ses émissions de CO2 de 34 % d’ici 2020 et de 42 % d’ici 2025 par rapport à un scénario « Business as Usual ». Pour atteindre ces objectifs, le pays mise notamment sur l’instauration d’une taxe carbone, la mise en place de limites réglementaires précises pour chaque secteur de l’économie et une modification de son mix énergétique, notamment par le développement des énergies renouvelables et le remplacement des centrales à charbon.

ENGIE est présent en Afrique du Sud depuis 1994, notamment dans les services d’efficacité énergétique et il est le leader de production indépendante d’électricité du pays. Le Groupe cherche à accompagner le gouvernement dans la définition d’un mix énergétique équilibré qui s’appuie sur les énergies renouvelables (énergie solaire, énergie éolienne) et le gaz naturel. En novembre 2015, ENGIE a soumis des offres pour plusieurs projets liés à l’énergie solaire et l’énergie éolienne.

Production d’électricité

L’Afrique du Sud bénéficie d’un potentiel élevé en énergies renouvelables et vise actuellement un objectif de 10 000 GWh d’énergies renouvelables. Le Ministre de l’Énergie a évalué que 3 725 mégawatts (MW) générés par les énergies renouvelables étaient nécessaires afin d’assurer l’approvisionnement continu et ininterrompu en électricité. Ces 3 725 MW correspondent, dans l’ensemble, à la capacité allouée à la production d’énergies renouvelables dans le plan intégré d’affectation des ressources 2010-2030. Les technologies suivantes seront considérées comme des technologies admissibles dans le cadre du programme « Renewable Independent Power Producer Procurement Programme » (REIPPP). La capacité de production allouée à chacune d’entre-elles est la suivante : énergie éolienne onshore (1 850 MW), énergie thermique solaire concentrée (200 MW), énergie solaire photovoltaïque (1 450 MW), biomasse solide (12,5 MW), biogaz (12,5 MW), gaz d’enfouissement (25 MW), petites centrales hydroélectriques (75 MW) et petits projets (100 MW).

Source : site web REIPP

Présente en Afrique du Sud depuis 1994 – notamment dans les services d’efficacité énergétique – et premier producteur indépendant d’électricité du pays, ENGIE est idéalement placée pour répondre à ce défi.

Le Groupe a l’ambition d’accompagner le gouvernement dans la définition d’un mix énergétique équilibré s’appuyant sur les énergies renouvelables et le gaz naturel.

En novembre 2015, ENGIE a soumis des offres pour plusieurs projets liés à l’énergie solaire et l’énergie éolienne.

 

  • Aurora Wind Power
Aurora wind power

Aurora Wind Power est un parc éolien de 94 MW situé à 130 km au nord de Cape Town, à proximité de Vredenburg dans la province du Cap occidental. Il est équipé de turbines éoliennes de 47×2-MW.

Aurora Wind Power s’inscrit dans le cadre du programme gouvernemental REIPP de développement des énergies renouvelables par des producteurs indépendants (« the world-class renewable energy IPP procurement program »). 1 850MW d’énergie éolienne devraient ainsi être développés dans le cadre de ce programme sur 20 ans.

La construction du parc éolien a démarré fin 2013 et il a été mis en service en juin 2015 pour une durée de 20 ans. Sur cette période, il permettra de réduire l’émission de CO2 de 5,6 millions tonnes.

Les participations dans Aurora Wind Power sont détenues par ENGIE (43%), Investec Bank (34,5%), Kagiso Tiso Holdings (20%) et Omoya Power (2,5%). Les autres participants au projet sont l’entrepreneur en Ingénierie-Approvisionnement-Construction (IAC) Vestas SA et l’ingénieur de l’actionnaire, Tractebel.

Selon les règles en vigueur en Afrique du Sud, 2,5 % de l’investissement est reversé dans des projets de développement local (« Local Community Trust »), par le biais d’une société de projet détenue à 100 %, en l’occurrence Omoya Power.

Pour plus d’informations sur le projet Aurora Wind Power

  • La Centrale Solaire Thermique à Concentration de Kathu

 

Kathu

ENGIE construit un parc solaire à Kathu, dans la province du Cap-du-Nord, à 620 km au sud-ouest de la capitale administrative du pays, Prétoria.

Cette centrale solaire thermique à concentration (« Concentrated Solar Power » ou CSP) de 100 MW utilise la technologie cylindro-parabolique. Elle sera dotée d’un système de stockage à sels fondus qui offre 4,5 heures d’autonomie, permettant ainsi de limiter le caractère intermittent de l’énergie solaire. Le consortium de Kathu Solar Park se compose d’un regroupement d’investisseurs, dont ENGIE (48,5%), SIOC Community Development Trust (12,5 %), Investec Bank (7,5 %), Lereko Metier (11,5 %), Public Investment Corporation (17,5 %) et Local Community (2,5 %). Le consortium a été désigné « preferred bidder » en janvier 2015 et le montage financier a été achevé en mai 2016. La construction de la centrale CSP a débuté mi-2016. Le début de l’exploitation commerciale est fixé au début 2019, après quoi l’usine sera exploitée pour une période de 20 ans suivant les termes de la convention d’achat d’électricité.

Visitez le site web de la centrale de Kathu

Vidéo

  • Les centrales électriques peakers de Dedisa et Avon
dedisathermal

ENGIE exploite également deux projets de centrales thermiques en Afrique du Sud : les centrales “Peakers” de Dedisa et d’Avon (capacité totale  instalée de 1 005 MW).

Dedisa et Avon sont de nouvelles centrales électriques à turbine à gaz à cycle ouvert d’une capacité de 335 MW et 670 MW, situées respectivement dans la province du Cap oriental, près de Port Elizabeth, et dans la province du KwaZulu-Natal près de Durban. La centrale électrique peaker de Dedisa a été mise en service commercial le 30 septembre 2015 et a effectué sa première injection sur le réseau de distribution le 1er octobre 2015. La centrale peaker d’Avon est en service commercial en juillet 2016.

Un contrat de rachat d’électricité a été signé avec Eskom Holdings (l’acheteur) pour une période de 15 ans.

Les sociétés de projet, propriétaires des centrales – Dedisa Peaking Power (Province orientale du Cap) et Avon Peaking Power (Province du KwaZulu-Natal) – sont chacune détenues par ENGIE (38 %), Legend Power Solutions (27 %) ,  Mitsui & Co (25 %)  et par The Peaker Trust (10 %), via, respectivement, Avon BBBEE et Dedisa BBBEE.

La centrale de Dedisa est indispensable au développement de la zone industrielle de 11 500 hectares située à Port Elizabeth, notamment pour des secteurs clés tels que la métallurgie et l’aquaculture. Cette centrale électrique est l’un des plus gros investissements de la zone. Elle a permis la création de 1 500 emplois directs et 1 000 emplois indirects dans une région fortement touchée par le chômage.

 

  • Aurora et Vredendal Solar PV Parks

ENGIE Solar est aujourd’hui à la tête de deux projets à Aurora et Vredendal (province du Cap occidental), avec une capacité installée totale de 21 MW. Ces deux parcs solaires font partie de projets régionaux avancés auxquels participent des autorités locales et plusieurs intervenants.

Pour plus d’informations sur ENGIE Solar

aurorasolar
vredendalsolar

 

Services d’efficacité énergétique

Nos filiales de services à l’énergie réalisent différentes activités telles que l’assistance technique, l’installation de tuyauteries et de machines spéciales, les systèmes aéronautiques, les usines à papier et les études d’ingénierie.

 

  • ENGIE Endel Afrique du Sud

ENGIE ENDEL Afrique du Sud a emporté le contrat d’installation des équipements et des conduites de l’Unité 3 en tant que sous-traitant d’Alstom pour la construction la centrale électrique Eskom Kusile de 4800 MW, située à 120 km de Johannesbourg (district Nkangala de Mpumalanga). Le contrat global de la construction de cette centrale comprend 6 unités de production électrique, chacune ayant une capacité installée de 800 MW.

 

endel-kusile

 

Programmes sociaux

valuedcity-2
valuedcity-1
valuedcity-3-2
valuedcity-3
valuedcity-6
valuedcity-5
valuedcity-7
valuedcity-8
valuedcity-10
valuedcity-9

En Afrique du Sud, ENGIE soutient « Valued Citizens Initiative », une organisation non gouvernementale qui organise des programmes de soutien scolaire et social dans les écoles publiques, notamment dans la commune de Saldanha Bay à proximité du parc éolien de West Coast One. L’ONG encourage le développement personnel et l’engagement des citoyens dans la démocratie.

La Fondation ENGIE est également partenaire de Valued Citizens Initiative depuis 2002 dans le cadre de ses actions en faveur de l’éducation et de la jeunesse.

De 2002 à 2009, la Fondation a soutenu le programme Values in School, qui mettait en place des ateliers de sensibilisation aux valeurs constitutionnelles et à la citoyenneté dans les écoles d’Afrique du Sud.

Depuis 2009, la Fondation ENGIE finance le programme Inspire. Ce projet a pour objectif d’aider les jeunes filles à développer leur leadership, à s’épanouir et à prendre leur vie en main, pour lutter contre l’inégalité entre les sexes et la pauvreté dans leurs communautés. Pour ce faire, l’association organise des camps de formation au leadership pour 50 jeunes filles défavorisées et 50 jeunes filles reconnues comme leaders dans leur école. Les jeunes filles doivent ensuite monter un projet citoyen dans leur école en impliquant d’autres élèves dans leur démarche.  La Fondation ENGIE finance ce programme dans la province du KwaZulu Natal, là où le Groupe est implanté. Chaque année,100 jeunes filles âgées de 14 à 16 ans bénéficient directement du programme, et environ 7 000 jeunes en bénéficient indirectement (grâce au rayonnement des Inspire clubs dans les écoles). Au total, depuis 2009, plus de 600 jeunes filles ont pu bénéficier d’une aide directe grâce au soutien d’ENGIE.

Pour plus d’informations sur la Fondation ENGIE

  • ENGIE lance un nouveau programme Schools, Lights & Rights

Valued Citizens Initiative fait partie des associations bénéficiaires de ce projet. À ce titre, elle recevra une dotation de 17 000 € pour encourager l’inscription au registre d’état civil d’enfants qui ne sont pas inscrits (environ 1 100 inscriptions) et pour distribuer 1 700 lampes solaires portables.
Ces lampes permettent d’améliorer le quotidien des enfants en leur permettant d’étudier plus facilement le soir. Elles remplacent des lampes à pétrole, plus polluantes et qui provoquent de fréquents accidents domestiques.

Des programmes sociaux ont été développés près des sites des centrales électriques de Dedisa et d’Avon. ENGIE a établi un fond indépendant pour s’assurer que ces projets bénéficient aux  organisations noires et aux communautés locales. Le Peaker Trust, créé pour financer les programmes sociaux et d’éducation, détient 10% des sociétés projets. L’intégralité des dividendes du Trust seront dédiés, au moins pendant 15 ans – la durée totale des accords de rachat d’électricité (PPA) – au développement des initiatives socio-économiques.

Découvrez toutes les activités d’ENGIE en Afrique