Les engagements d’ENGIE en Afrique

Responsabilité environnementale et sociale

En Afrique, ENGIE se veut un acteur responsable, efficace et performant, reconnu en tant que tel par ses partenaires à travers le monde.

Nous œuvrons pour une stratégie équilibrée afin de créer de la valeur pour nos partenaires, tout en gérant et en améliorant la vie des personnes travaillant dans nos exploitations ou vivant à proximité de celles-ci, et afin de préserver l’environnement.

  • Identifier les opportunités de croissance

Le commerce durable vise à identifier et à transformer des problèmes environnementaux et sociétaux en opportunités de développement dans l’intérêt de tous et à limiter l’épuisement des ressources naturelles.

 

  • Limiter les effets

La gestion du risque non financier est la deuxième clé de notre stratégie de développement durable, qui aborde des questions telles que la protection de l’environnement, l’acceptabilité locale et internationale de nos activités, la santé et la sécurité, la gestion des ressources humaines et l’éthique.

  • La création de valeur et le développement durable

Par le biais de ce double effort en vue de développer ces opportunités commerciales et d’optimiser la gestion du risque non financer, ENGIE crée de la valeur, non seulement pour ses actionnaires, mais également pour l’ensemble des intervenants.

  • Objectifs non financiers

Pour mettre en œuvre cette stratégie, ENGIE a défini sa politique de responsabilité environnementale et sociétale (<lien> http://www.engie.com/en/analysts/policy/)

Elle est axée sur 3 orientations, qui sont :

  • Contribuer à/Assurer le développement de solutions en matière d’efficacité énergétique permettant aux consommateurs d’atteindre leurs propres objectifs en matière de développement durable
  • Contribuer à/Assurer la conduite responsable en affaires
  • Contribuer à/Assurer le développement de relations responsables avec les différents intervenants afin de créer des valeurs communes

Afin de stimuler les efforts qu’il déploie dans ce domaine, le Groupe s’est fixé un ensemble ambitieux d’objectifs non financiers (<lien>http://www.engie.com/en/analysts/performance/), notamment des objectifs chiffrés et des échéances précises. Les résultats enregistrés à ce jour servent à étayer les engagements d’ENGIE, de même que la pertinence des actions entreprises par le Groupe.

  • Accompagner l’Afrique dans sa croissance globale

Près de 1,3 milliard de personnes (18 % de la population mondiale) n’ont toujours pas accès à l’électricité et près de 2,7 milliards de personnes (40 % de la population mondiale) n’ont pas accès à des systèmes de cuisson propres et sécurisés. Les Nations Unies ont désigné la période 2014-2024 comme celle de la Décennie Internationale de l’Énergie Durable pour Tous.

Pour les populations concernées, principalement en Afrique et en Asie du Sud, il ne s’agit pas d’un détail mais d’un élément central qui conditionne tout le reste : accès aux soins, à l’éducation, au développement économique, etc.

Dans les pays concernés, une approche pragmatique permettra de trouver des financements et d’imaginer un mix énergétique tenant compte des situations et des ressources locales. La question ne sera pas traitée de la même manière à proximité d’une grande zone urbaine ou dans des zones rurales dans lesquelles il n’y a pas d’infrastructures énergétiques (off-grid).

Des solutions existent désormais pour permettre un accès à une énergie à la fois propre, économiquement abordable (notamment grâce à la baisse du coût des technologies des énergies renouvelables), tout en garantissant aux pays une sécurité d’approvisionnement à grande échelle.

ENGIE dispose d’un panel d’expériences :  nous sommes prêts à les mettre en commun dans des partenariats bien structurés, équilibrés et respectueux du mandat de chacun. Un rapprochement est également fait avec certaines ONG reconnues pour leur savoir-faire (GERES, CARE, GRET) dans le but de réfléchir à de nouvelles formes de partenariats ONG – entreprises pour un accès universel et durable aux services à l’énergie.

ENGIE Rassembleurs d’Énergies en Afrique

ENGIE Rassembleurs d’Énergies est le fonds d’investissement solidaire d’ENGIE qui investit dans des projets d’accès à l’énergie durable pour les populations précaires. Ce fonds a pour vocation d’investir dans des projets viables économiquement et portés par des entrepreneurs innovants.

Les projets soutenus par ENGIE Rassembleurs d’Énergies en Afrique

Les entreprises africaines auxquelles ENGIE Rassembleurs d’Énergies apporte son aide visent à proposer un service d’accès à l’énergie aux populations non connectées en installant notamment des foyers de cuisson améliorés, en proposant des solutions de biomasse et de biogaz, des systèmes solaires domestiques, des micro-réseaux…

  • Investissement dans la société Simgas en Tanzanie et au Kenya
Rassembleurs-Energies-1

Rassembleurs d’Énergies d’ENGIE soutient Simgas en Tanzanie et au kenya. Simgas fournit aux petites exploitations rurales des biodigesteurs modulaires et durables, qui produisent du gaz naturel destiné à la cuisine et de l’engrais. Ces systèmes permettent de supprimer les émanations toxiques et d’améliorer le rendement des cultures, ce qui se traduit par des revenus supplémentaires. En outre, ils se substituent au bois comme combustible, soutenant ainsi la lutte contre la déforestation. Les biodigesteurs qui sont produits et distribués par les communautés locales peuvent être installés en quelques heures.

  • Investissement dans PEG Afrique

Près de 60 % de la population rurale du Ghana n’a pas accès à l’électricité. Créée en 2014, PEG Afrique propose des services d’accès à l’électricité aux populations non connectées via des systèmes solaires domestiques permettant l’éclairage, la recharge de téléphones portables et le fonctionnement de petits équipements électriques (radios, télévisions…). Elle utilise la technologie de prépaiement et alimente à ce jour plus de 160 000 personnes au Ghana et en Côte d’Ivoire. Rassembleurs d’Énergies a décidé de soutenir sa croissance en investissant dans la société depuis son premier tour de financement.

Rassembleurs-d’Energies—PEG—commitents
  • Investissement dans Ausar Energy

Lancée en 2015 grâce à l’investissement combiné d’ENGIE Rassembleurs d’Énergies, Cofely Ineo et Adetel, Ausar Energy conçoit et vend clés en main des centrales de production d’électricité renouvelable avec stockage permettant d’assurer l’autonomie énergétique de sites isolés. Elle propose également des solutions de financement adaptées accompagnant l’offre de centrale électrique-unité de stockage.

Ausar Energy vise tout particulièrement le Maroc, le Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Cameroun. L’association du stockage à la production solaire offre des systèmes autonomes parfaitement adaptés aux marchés africains et à d’autres marchés dans le monde pour l’accès à l’énergie par l’électrification.

  • Investissement dans BBOXX

Opérant au Kenya, en Ouganda et au Rwanda, BBOXX est également présente par le biais de franchises dans 10 pays africains, où elle éclaire la vie de plus de 700 000 personnes depuis 2010. La société distribue des systèmes solaires individuels de différents calibres dont un système d’une puissance de 50 Watts, comprenant un jeu de lampes, un chargeur pour téléphone portable et une télévision via la technologie de paiement « Pay as You Go », associée à un usage performant du big data pour le suivi.

  • Investissement dans Green Bio Energy

Avec environ 2,7 milliards de personnes dans le monde qui n’ont pas accès aux systèmes de cuisson hygiéniques et sûrs, la popularisation des plaques de cuisson améliorées aidera à réduire la consommation de carburant par les ménages tout en diminuant la pollution de l’air atmosphérique dans les maisons. ENGIE Rassembleurs d’Energies a pris une participation minoritaire dans l’Energie Bio Verte, une entreprise active en Ouganda où elle produit des cuisinières améliorées et des briquettes en charbon de bois fabriquées à partir des matières de déchets. Les communautés défavorisées fabriquent les briquettes dans le cadre d’une économie circulaire verte et utilisent, pour le faire, de la poussière de charbon de bois et des peaux de bananes brulées. En recyclant les déchets de cette manière, l’Energie Bio Verte remplace les carburants traditionnels comme le bois et contribue à la lutte contre la déforestation tout en apportant aux clients une alternative sur-mesure en cuisine. L’entreprise fabriquent également localement les cuisinières améliorées et optimise ainsi l’efficacité de leur utilisation par les usagers.

  • Investissement dans CDS en Mauritanie du Nord

CDS est une mini utility avec un engagement pour l’accès à l’eau et à l’électricité pour tous, et tout particulièrement pour les populations dans les zones rurales et isolées de la Mauritanie du Nord. ENGIE Rassembleurs d’Energies a participé au 1er tour de table de financement de l’entreprise et détient 14 %. L’entreprise dessert 10 milles personnes en eau et en électricité dans les zones rurales.

Pour plus d’information sur ENGIE Rassembleurs d’Energie en Afrique

Rassembleurs-Energies-2
  • Donation à l’ICSEE (une ONG)

Depuis 2009, l’ICSEE (International Collaborative for Science, Education, and the Environment) accompagne des populations Massaï au nord-est de la Tanzanie, afin de les sensibiliser et d’installer des foyers de cuisson améliorés. Ces fourneaux économes en combustible et équipés de cheminées permettent l’évacuation des fumées et sont associées à des systèmes solaires fournissant de l’éclairage et un système de charge pour téléphones portables. Codegaz, une association des collaborateurs d’ENGIE, a réalisé une mission en 2013, en partenariat avec la fondation du Groupe pour le compte de l’ONG ICSEE.

 

  • Don pour la FREEME/PlaNet Finance

 

Le projet FREEME (promotion des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique au Maroc et en Égypte) vise à encourager le développement des énergies renouvelables dans ces deux pays, par le biais de la microfinance. Ce projet s’articule autour de quatre grands axes : le renforcement des capacités des parties prenantes locales et internationales, l’accompagnement de micro-entrepreneurs pour commercialiser des équipements efficaces, l’élaboration de modèles financiers adaptés et la création d’un fonds « microfinance énergie », et la sensibilisation des populations aux énergies renouvelables. 4 800 personnes ont bénéficié de ce projet dans les deux pays. Le projet a, par ailleurs, sensibilisé près de 2 400 micro-entrepreneurs et ménages à faibles revenus.

 

  • Don pour la Fondation Énergies pour le Monde au Burkina Faso

En 2011, la Fondation Énergies pour le Monde et ENGIE ont créé un partenariat pour mettre en œuvre un programme d’accès à l’électricité dans six localités de la province du Kourittenga, dans le centre du Burkina Faso. Le programme vise à faciliter l’implication d’un opérateur privé, potentiel investisseur, pour l’installation, l’exploitation et la gestion des équipements solaires.

 

  • La Fondation ENGIE soutient plusieurs projets en Afrique.

La Chaine de l’Espoir à Dakar – Construction d’une maison d’enfants à Dakar. Le Pavillon des Enfants de Dakar est un programme de la Chaine de l’Espoir, qui complète son programme médical au Sénégal en construisant le Centre CardioPédiatrique Cuomo (CPCC) à Dakar.
Le Pavillon des Enfants sera l’unique centre consacré à la cardiologie pédiatrique dans la région.

www.engie.com/en/commitments/solidarity/ /

  • La Fondation soutient de nombreux projects en Afriquevia Energy Assistance

Au début de juillet, Energy Assistance a terminé l’installation d’équipement solaire pour le lycée Lyima Tsala en Éthiopie.

EA a été créée en 2001 par des collaborateurs issus des secteurs d’activité du Groupe ENGIE et a réalisé de nombreux projets en Afrique.

www.energy-assistance.org